Voilà 30 ans que nous le répétons, inlassablement : tondre un chien est tellement nuisible à l’animal, que tôt ou tard un tel geste sera pris pour ce qu’il est en réalité, une forme de mauvais traitement !

Longtemps, reconnaissons-le, nous avons prêché dans le désert ! Ce qui relève pourtant du simple bon sens était considéré par tous au mieux comme une absurdité.

Or, et cela ne peut que nous faire plaisir, le désert… est un peu moins désertique ! Un peu partout, on peut enfin trouver des articles de vétérinaires ou autres spécialistes condamnant plus ou moins fermement la pratique de la tonte, comme vous pourrez le constater vous-même, en consultant quelques pages dont nous donnons les liens à la fin de ce billet ! Des pages démontrant que non seulement tondre un chien n’est jamais nécessaire, mais que c’est au contraire lui nuire, et cela y compris, pour ne pas dire surtout, quand il fait chaud ! Un chien tondu ou même seulement raccourci : plus de protection contre les écarts de température, les rayons ultraviolets du soleil, et toutes les autres agressions de l’environnement.

Je sais bien que soutenir qu’une tonte est une forme de mauvais traitement va fâcher plus ou moins gravement un certain nombre de toiletteurs professionnels : les tontes de l’été sont souvent pour beaucoup d’entre une sérieuse source de revenus !

Leur principal argument est de dire : « nous sommes là pour faire ce que nos clients nous demandent, et nos clients exigent de tondre ».

Mais chez nous, aux ateliers d’Audreco, quand un client demande une tonte, c’est très simple : nous refusons de le faire ! Nous expliquons pourquoi ! Et dans 99 % des cas, on nous comprend, on nous écoute, et on nous fait confiance : le projet de tonte se voit transformé en un bain adapté, avec un rinçage spécifique, dont l’effet sera non pas de réduire, mais au contraire de renforcer l’effet protecteur du pelage !

Que la tonte soit une catastrophe pour l’animal est désormais acquis pour nombre de personnes : mais en réalité, les arguments contre la tonte sont rigoureusement les mêmes que ceux qui devraient conduire à interdire également de couper les pelages… Encore un petit effort, et nous y serons…

Mais attention ! Encore une fois, les bains ne sont réellement utiles et efficaces que si les rinçages sont conduits avec les bons procédés et une eau adaptée : ce qui nécessite, c’est vrai, une compétence, ainsi que des équipements spécifiques !

Quelles compétences ? Quels équipements ? Voilà qui fera l’objet, si vous le souhaitez, d’un prochain billet !

Quelques liens vers de pages condamnant les tontes !

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1041183/photo-chien-tondre-pelage-ete-temperature-corporelle

https://www.leschiensduchateau.com/tondre-chien-ete-nest-bonne-idee/

http://www.garegamelle.ca/conseils/toilettage-les-chiens-quil-ne-faut-pas-raser/

https://mesanimaux.com/beaute-et-mode/races-de-chiens-ne-pas-couper-les-poils/

https://www.facebook.com/search/str/nathalie+ariey-jouglard/keywords_search/

ainsi que cet article sur notre blogue : « Tout ce que vous avez toujours cru savoir sur votre chien, et qui n’est peut-être pas vrai ! » : https://audreco.com/mon-chien/2018/07/27/mon-chien-a-trop-chaud-mais-ce-nest-pas-vrai/

nota : merci d’avance à ceux de nos lecteurs qui auraient la gentillesse de nous signaler d’autres pages ! Nous aurons le plaisir de les récompenser en leur offrant un livre numérique à choisir sur une liste extraite de notre librairie !

Share →

4 Responses to Les tontes de la honte

  1. Claude Dessort dit :

    Beaucoup de gens font tondres les chiens pour ne pas avoir de poil cher eux je pense que si ils étaient mieux aiguillé pour le chois de l’animal ils ne les tonderaient pas

    • admin dit :

      Vous avez complètement raison : à nous tous, tous ensemble, de leur faire comprendre combien ils se trompent !

  2. Lorcy dit :

    Dans bien des cas le démêlage est impossible sur un poil complètement feutré, d’où la tonte .. Et qui évite de faire souffrir le pauvre toutou.😦

    • admin dit :

      Bien entendu que dans certains cas, on est obligé de tondre. Mais attention, la question n’est pas de faire souffrir ou non les chiens que vous démêlez. Désolé de vous le dire : si quand vous démêlez, le chien souffre, c’est que vous ne savez pas démêler. Le démêlage, tout comme l’épilation, doivent être insensibles pour le chien. La question est le temps à passer et donc le prix que le propriétaire est prêt à consentir. Et la plupart du temps, j’en conviens volontiers, les propriétaires de chiens mal entretenus ne sont pas du tout disposés à payer ce que coûte un démêlage. Dans ce cas, deux solutions : la première, la tonte, la seconde, travailleur à l’oeil. Vous l’avouerais-je ? Très souvent, par amour de mon métier, je choisis la seconde. Mais je vous l’accorde, ce n’est pas nécessairement très intelligent ! Le problème est qu’à mon âge, on ne se refait plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *