< Ce billet constitue une suite de : Le professionnel animalier (toiletteur, éducateur…) et sa politique d’image et de notoriété

Tout ce que vous devez savoir pour devenir entrepreneur «prestataire animalier»  (6ème partie)

« Si tu ne t’occupes pas de politique, la politique s’occupe de toi… ! »

Ce qui caractérise nos professionnels, toiletteurs, éducateurs, éleveurs, pensionneurs, professionnels animaliers, aquariophiles…, c’est la passion. La passion de leur métier. Et souvent, trop souvent, ce qui leur paraît hors de leur métier ne les intéresse pas ; ou très peu.

Une formidable erreur.

« Si tu ne t’occupes pas de politique, la politique s’occupe de toi. »

Si tu ne t’occupes pas de la politique de ta branche professionnelle, ta branche professionnelle s’occupe de toi. Et l’expérience montre que c’est finalement rarement pour ton bien.

Ce n’est d’ailleurs pas réellement la faute de la branche professionnelle. C’est le système lui-même qui est en cause. Une convention collective, c’est une machine à produire du droit social : elle n’existe que pour cela et parce qu’elle fait cela. Donc c’est ce qu’elle fait. Même quand les entrepreneurs sont attentifs, combatifs et déterminés, le droit social se fait rarement dans le sens de l’intérêt de l’entreprise. Mais si les entrepreneurs ne sont pas attentifs, combatifs et déterminés, l’évolution du droit social peut être dévastatrice.

shutterstock_156700073

Une illustration, au hasard.

La formation de nos professionnels reposait, il y a encore cinq ans sur deux jambes de l’alternance, celle de l’apprentissage et celle du contrat de professionnalisation. Un équilibre qui se révélait une réussite. Je ne sais pas combien on comptait de contrats d’apprentissage, mais j’estime à près d’un millier, à l’époque, le nombre de contrats de professionnalisation dans notre secteur. Or, tout au long de ces années, la moitié au moins des cessions d’entreprises, notamment en toilettage, se sont faites au profit… d’anciens salariés de ces entreprises, qui avaient au préalable été recrutés… en contrat de professionnalisation.

Le système, bien rodé, fonctionnait parfaitement, l’employeur échangeant rémunération raisonnable et transmission de savoir avec son salarié, un vrai marché « gagnant – gagnant ». Un organisme financeur (on appelle cela un OPCA) s’occupait de la collecte et de la répartition des fonds nécessaires à la formation.

shutterstock_1558059

Mais patatras. D’obscurs et non moins certains intérêts financiers sont venus mettre à terre, en quelques mois, cette belle organisation. Exit l’OPCA : sans consulter la profession, ni même les adhérents des organisations patronales, ni d’ailleurs ces organisations elles-mêmes, les syndicats de salariés et une seule organisation patronale ont désigné un autre financeur, l’imposant de fait à tous, selon une procédure à la légalité parfaitement douteuse.

Pour faire bonne mesure, les « partenaires sociaux » ont en outre négocié un alourdissement significatif des coûts salariaux.

Conclusion : il y en a peut-être encore, mais je ne connais pas personnellement de salons de toilettage ou d’entreprises de prestation animalière recrutant encore des contrats de professionnalisation. Un vrai ravage. Et comme il était prévisible, l’apprentissage n’a pas été du tout en mesure de prendre la place laissée vacante, bien au contraire !

Et je ne sais pas à qui beaucoup de professionnels désormais, vendront leurs entreprises !

Un dossier, parmi tant d’autres, qu’il faudrait reprendre ; et beaucoup de dossiers en cours, tout aussi inquiétants…

Parce que, si tu ne t’occupes pas de la politique de ta branche, pendant que tu t’épuises à ton travail, ta branche s’occupe de toi. Et sans toi, elle n’a aucune raison d’agir pour ton bien… !

Michel Georgel

(Nota : si mon article vous donnait envie de vous impliquer, adhérez à une organisation professionnelle représentée à la Convention Collective de votre branche, Prestanimalia, par exemple)

> Lire aussi : Pouvez-vous vous passer de communiquer (dit autrement, de faire de la publicité) 

Le saviez-vous ?

En créant gratuitement votre compte, vous pouvez bénéficier d’un accès à notre plate-forme de formation eLearning, où vous trouverez différents outils relatifs à l’entreprenariat dans le secteur des services aux animaux de compagnie : comptes d’exploitation prévisionnels, eBooks, etc.

 

creer-un-compte_210-50

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>