< Ce billet constitue une suite de : Tarifs de toilettage : comment les déterminer ?

La manière sans doute la moins rationnelle pour établir un tarif est de raisonner… par races du chiens !

C’était promis : je vous le dois ! Dans un précédent billet, j’abordais la question de la détermination de vos tarifs, et vous encourageais à ne tenir compte que de trois seuls paramètres : votre prix de revient horaire, votre taux de marge (qui vous permet de calculer votre prix de vente horaire), et le temps passé pour chaque action.

Nous en étions convenus ensemble : le plus rationnel serait de facturer au temps réellement passé, mais une solution dans la plupart des cas totalement irréaliste et commercialement impossible à défendre. Il vous faudra donc déterminer des temps forfaitaires, en espérant ne pas trop vous tromper…

Mais ces temps forfaitaires, comment les déterminer ?

Consultez les tarifs de la quasi-totalité des salons de toilettage : dans presque tous les cas, il s’agit d’une tarification par races. Ce qui m’a toujours laissé terriblement perplexe ! Je ne vois en effet que des inconvénients à cette manière de raisonner.

Tout d’abord, la probabilité pour qu’une telle tarification soit complète est proche de zéro : il y a toujours une race, voire beaucoup de races auxquelles on n’aura pas pensé.

Mais surtout, cette manière de faire ne prend pas en compte ce qui me paraît essentiel : la diversité des modèles entre la plupart des races. Si vous appliquez le même tarif pour deux cockers, dont l’un fait le double de la taille de l’autre, ce qui peut fort bien se produire, il n’y a que deux solutions : ou vous escroquez le propriétaire du chien le plus petit, ou vous perdez beaucoup d’argent à toiletter le chien le plus grand !

shutterstock_121877173

J’applique depuis des années un autre raisonnement, radicalement différent, qui consiste  très simplement à croiser trois classifications : celle du travail à effectuer, celle de la taille des animaux et celle de la longueur des fourrures.

Pour le travail, je distingue les bains, les tontes (qu’en principe je ne pratique pas), les coupes, les trimmings (épilations) et les peelings.

Pour les tailles, je les répartis en très grands chiens, grands chiens, chiens de taille moyenne, et bien sûr pour finir, chiens de petite taille.

Pour les poils, je distingue les poils ras, les poils courts, les poils mi-longs, et enfin les poils longs.

Il va de soi que je ne retiens dans cette catégorisation que les solutions existantes : pour les bains, par exemple, on aura toutes les solutions taille et longueur de poil, alors que pour les peelings, ou encore les trimmings on aura que des solutions par taille.

On oublie donc les races, on essaye de s’approcher au plus près de la réalité du travail. Bien sûr, ce n’est pas parfait, mais cela reste tout de même ce qui s’approche le plus de la réalité !

Je ne voudrais pas alourdir mon billet avec un exemple, mais je serai tout à fait disposé à transmettre ma classification à qui le souhaiterait.

Quant à la durée à prendre en compte dans chaque cas : une seule solution ! À vos chronomètres, prêts, partez !

> Lire aussi : Pouvez-vous vous passer de communiquer (dit autrement, de faire de la publicité)

Le saviez-vous ?

En créant gratuitement votre compte, vous pouvez bénéficier d’un accès à notre plate-forme de formation eLearning, où vous trouverez différents outils relatifs à l’entreprenariat dans le secteur des services aux animaux de compagnie : comptes d’exploitation prévisionnels, eBooks, etc.

 

creer-un-compte_210-50

Share →

One Response to Tarifs de toilettage : comment déterminer des « temps moyens » de temps de toilettage ?

  1. […] de toilettage : comment les déterminer ? Tarifs de toilettage : déterminer les temps moyens Tarifs de toilettage : facturer les suppléments Gestion salon de toilettage : la solution […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>