< Ce billet constitue une suite de : Les « nouveaux » éducateurs

Donc, c’est l’évidence : l’intervention de l’éducateur ne devrait pas se limiter à un court moment, généralement situé au début de la vie du chien. Au contraire, les familles et les chiens ont besoin de conseils continus, comme nous l’avons constaté dans notre précédent billet.

Par exemple, il a été démontré qu’il est parfaitement nécessaire pour le cerveau du chien de se trouver sollicité, y compris à un âge avancé.

Mais il est tout à fait vraisemblable que la plupart des propriétaires ne vont pas inventer de nouveaux exercices pendant parfois plus de 15 ans. Il y a nécessairement un moment où ils vont se trouver à court. Et dans de telles situations, le coach conducteur se révèle indispensable.

Prenons un exemple pour illustrer cette proposition.

Savez-vous ce qu’est le clic training ? C’est une méthode par laquelle on guide un animal pour le conduire à exécuter des actes de plus en plus compliqués, par exemple ouvrir un tiroir, fermer une porte…

Chaque fois que l’animal effectue un geste se rapprochant du comportement final recherché, on ne dit rien, on ne manifeste rien, on se contente d’effectuer un clic avec un petit appareil en général appelé clicker. Et chaque fois que l’animal entend le clic, il sait qu’il aura droit à une récompense, en général alimentaire.

C’est de cette façon qu’on obtient les exercices spectaculaires présentés par les dauphins ou les orques dans les Marinelands.

On parle alors de « façonnage » ou de « shaping » en anglais.

À vrai dire, l’expression même de « façonnage » me fait personnellement horreur, et je déteste cette idée de conditionner les animaux, en plus à l’aide d’une distribution de nourriture. Dit autrement le clic training utilisé comme méthode d’éducation, ça n’est pas vraiment mon truc… pardon, mon clic !

En revanche, utiliser cette technique pour maintenir l’éveil, la faculté d’attention, en un mot, pour « faire travailler le cerveau », cela me convient tout à fait.

Certains animaux, chiens et chats, s’y prêtent d’ailleurs plus volontiers que d’autres, et peuvent y trouver une réelle source de plaisir et d’amusement.

Cela est si vrai que nombre d’entre eux peuvent apprendre avec le clic, sans même qu’il soit nécessaire pour cela de continuer de les récompenser.

Maintenant, la pratique du clic training est beaucoup plus délicate que ce que je viens de décrire ; elle demande d’en maîtriser certaines techniques, et d’en respecter certaines règles. Sans au moins des conseils de départ, la plupart des conducteurs seront incapables d’entrer dans cette discipline ! Et voilà un excellent exemple où les conseils avisés de l’éducateur seront en revanche en mesure de faire merveille !

> Lire aussi:

Les « nouveaux » éducateurs

Éducation positive : peut-on aller encore plus loin ?

Éducation canine : la « seconde erreur » fondamentale !

Éducation canine : première erreur fondamentale !

Manuel de l’éducateur canin

Et si c’était le moment de dire oui à ses rêves ?

Éducateur canin, pourquoi ?

Éducateur ou comportementaliste : que choisir ?

Métier Éducateur Canin Comportementaliste

Devenez Éducateur Canin!

Le saviez-vous ?

En créant gratuitement votre compte, vous pouvez bénéficier d’un accès à notre plate-forme de formation eLearning, où vous trouverez différents outils relatifs à l’entreprenariat dans le secteur des services aux animaux de compagnie : comptes d’exploitation prévisionnels, eBooks, etc.

creer-un-compte_210-50

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>