< Ce billet constitue une suite de : Éducation canine : première erreur fondamentale !

Je l’ai promis, je m’y tiens : je vous ai dit que la plupart des croyances concernant notre rapport avec le chien reposaient sur deux erreurs : de ces erreurs, je vous ai exposé la première, une supposée hiérarchie chez le chien, voici la seconde.

Cette seconde erreur, c’est le principe de la motivation. Il s’agit de répondre à la question : pourquoi les êtres vivants font-ils ce qu’ils font ?

En simplifiant, on peut dire qu’il y a eu trois grandes familles de réponses à cette question fondamentale.

La première famille, c’est la réponse proposée par les éthologistes : les animaux font ce qu’ils font parce que de naissance, ils se trouvent conditionnés pour le faire. Darwin a estimé que la sélection expliquait l’évolution : les plus forts, ou les mieux adaptés à leur environnement se reproduisaient mieux que les autres. Pour les éthologistes, la sélection n’a pas réellement opéré sur les individus, mais sur leurs comportements : se sont donc trouvés très naturellement sélectionnés les comportements les mieux adaptés à la survie.

Une autre famille est celle apportée par les psychologues comportementalistes (behavioristes) : les animaux font ce qu’ils font parce qu’ils ont appris à le faire. Qui est le maître de cet apprentissage ? Dans la nature, la vie, les expériences, bonnes ou mauvaises. La grande découverte de ces messieurs était que les êtres vivants ont tendance à recommencer ce qu’il leur a apporté un bienfait, et à éviter ce qui leur a nui (loi de l’effet de Thorndike). Conclusion : une puissante théorie des récompenses ! Pour obtenir un comportement, il suffit de le récompenser. Le problème n’est pas le comportement, mais la manière de distribuer les récompenses. Une distribution parcimonieuse et habilement organisée permettrait de conditionner n’importe quel comportement, celui des humains y compris.

Pour les sociobiologistes, il faut aller encore plus loin : les êtres vivants n’ont d’autre utilité que de transmettre leurs gènes, et ce sont ces gènes qui décident de tout (c’est le « Gène égoïste » de Dawkins). Ce qui compte, ce n’est pas l’individu, mais la famille, le groupe, ou mieux encore, l’espèce.

shutterstock_147047189aa

Mais l’on sait aujourd’hui que toutes ces théories sont fausses, ou tout au moins que les réponses qu’elles apportent sont au moins parcellaires ! Pourquoi les êtres vivants font-ils ce qu’ils font, les humains y compris ? Parce qu’ils éprouvent du plaisir à le faire ! Et ce plaisir trouve sa source dans le sentiment de se trouver en harmonie avec un environnement.

Voilà qui met par terre toutes les théories de récompenses ou encore « d’éducation positive ». Par exemple, il est à peu près absurde de récompenser un chien qui adopte un comportement que nous voulons lui voir adopter. Une telle méthode est au plus un palliatif, qui n’a d’intérêt que si elle est utilisée de manière limitée.

En effet, le vrai bonheur d’un animal n’est pas d’être récompensé, mais de se sentir en harmonie ; le bonheur de votre chien, c’est d’être en harmonie avec vous et avec votre environnement. Une fois que l’on a fait comprendre et sentir cela à un couple humain – chien, il faut se retirer sur la pointe des pieds, car ce couple est prêt à fonctionner en autonomie, de la manière la plus parfaite ! Et c’est à cela que devra viser votre programme d’éducation ! C’est cela en tout cas que nos formations et notre enseignement veulent diffuser.

> Lire aussi:

Et si c’était le moment de dire oui à ses rêves ?

Éducateur canin, pourquoi ?

Éducateur ou comportementaliste : que choisir ?

Métier Éducateur Canin Comportementaliste

Devenez Éducateur Canin!

Le saviez-vous ?

En créant gratuitement votre compte, vous pouvez bénéficier d’un accès à notre plate-forme de formation eLearning, où vous trouverez différents outils relatifs à l’entreprenariat dans le secteur des services aux animaux de compagnie : comptes d’exploitation prévisionnels, eBooks, etc.

creer-un-compte_210-50

Share →

One Response to Éducation canine : la « seconde erreur » fondamentale !

  1. […] Éducation canine : la « seconde erreur » fondamentale ! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>