Notre billet précédent qui traitait de la nécessité d’apprendre à régler ses ciseaux nous a valu plusieurs demandes d’explications complémentaires.

Nous y répondons bien volontiers, mais la question ne saurait être traitée correctement dans le cadre d’un billet unique, voilà pourquoi nous vous proposons d’envisager aujourd’hui l’un des aspects du réglage, le réglage de la vis.

Pour cela, nous ne pouvons mieux faire que de citer cet extrait de notre ouvrage : « le toilettage au bout des doigts » (version numérique).

Capture d’écran 2015-09-23 à 14.38.23

Pour des explications encore plus détaillées, voir notre cours (T38) sur ce sujet.

Vous devrez apprendre à régler votre vis de serrage : dans tous les cas, de manière naturelle, cette vis va finir par se dérégler, dans un sens ou dans l’autre. Très rapidement sur les ciseaux d’entrée de gamme, plus lentement sur les ciseaux de qualité.

Apprenez à repérer, pour chacune de vos paires, l’angle idéal de la vis : faites par exemple un schéma que vous collerez dans votre mallette de toilettage.

Comment choisir le juste serrage : c’est un choix strictement individuel. Si la vis est très desserrée, les branches glisseront l’une sur l’autre sans résistance, mais pour qu’il y ait coupe, nous devrons appuyer plus fortement la branche fixe sur la branche mobile, ou dit autrement, serrer plus fort notre index sur notre pouce. Cet inconvénient est limité en cas de serrage plus vigoureux, mais alors c’est le mouvement lui-même qui devient plus difficile. Il faut donc jouer entre ces deux inconvénients, jusqu’à trouver l’équilibre le mieux adapté à notre goût et notre morphologie, en sachant que ce qui peut être un très bon réglage pour moi peut ne pas vous convenir du tout.

Pour serrer la vis (ou pour la desserrer), l’idée qui peut vous venir est celle d’utiliser un tournevis. Mais le tournevis peut se révéler un très mauvais allié. En effet, dans la plupart des cas, sa consistance sera plus dure que celle de l’acier de la vis : c’est-à-dire que le tournevis sera en mesure de déformer les bords de cette vis, qui deviendra alors inutilisable.

Avec un tournevis trop fin, le risque de déformer la vis est maximum. Mais il n’est pas nul, même avec un tournevis plus large, il peut même être encore aggravé si l’extrémité du tournevis se trouve plus large que celle de la fente de la vis.

La seule solution à peu près sûre serait d’utiliser un acier dont le métal serait plus tendre que celui de la vis. Or il se trouve que tous les toiletteurs disposent dans leur mallette d’un tel outil : leur couteau à trimmer ! L’extrémité du couteau à trimmer, à condition que celui-ci soit bien constitué d’une lame plane et pas trop épaisse est le meilleur des outils pour le réglage sans risque de la vis de serrage !

Sans titre1

Sans titre2

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>