< Ce billet constitue une suite de : Le toiletteur et l’un des aspects de son quotidien : le nettoyage !

Dans mon précédent billet, je rappelais cette vérité toute simple : on ne saurait désinfecter et nettoyer en même temps ! Mais je vous promettais par la même occasion de vous donner certains moyens de vous simplifier ou de ne pas trop vous compliquer la vie.

Si c’est promis, c’est dû ! Cependant, avant d’entrer dans le vif du sujet (aujourd’hui, comme hier, la crasse et les petits êtres pathogènes de toutes sortes), il nous faut encore un autre préalable : débarrasser les surfaces nettoyées des agents qui ont permis de le faire !

La première solution est celle d’Ulysse, pour nettoyer les écuries d’un certain Augias, écuries qui sont d’ailleurs à peu près tout ce qu’on sait encore de leur propriétaire. Dans nos métiers, cela peut se traduire ainsi : je lave à grands jets d’eau, j’en mets partout, le plus que je peux, et je chasse le tout, avec une raclette, vers un regard.

Pourquoi est-ce une solution médiocre ? Parce que l’eau, en soi, est un agent nettoyant relativement inefficace, qui permet en réalité plus un étalement de la crasse (ce qui la rend en effet moins visible), qu’une réelle élimination. (Une preuve de ce que j’avance est la couleur de vos joints de carrelages…)

Pour que l’eau soit utile, il faut l’utiliser sous haute pression, ce qui présente en outre l’avantage d’en réduire nettement la consommation. Mais nettoyer un salon de toilettage, comme tout autre espace fermé, avec de l’eau à haute pression, n’est guère envisageable.

L’élimination de l’eau à l’aide d’une raclette est d’une efficacité discutable, plus discutable encore quand on ne dispose pas de regard, et qu’on récupère le surplus d’eau à l’aide d’une serpillière.

x

Si un atavisme aquatique fait que vous ne sauriez résister à l’appel de l’eau pour vos opérations de nettoyage, faites au moins l’investissement d’un aspirateur à eau : ce dernier n’a pas besoin d’être cher ! Le seul critère de choix est qu’il soit équipé d’un bon outil de ramassage des liquides, une raclette dont l’effet « succion » soit réellement efficace, ce qui n’est pas toujours aussi facile que cela à trouver (mais n’a, paradoxalement, rien à voir avec le prix payé).

Et si vous en êtes à accepter d’investir, pourquoi ne pas prolonger les folies, et s’offrir… pour un coût presque aussi raisonnable, un « nettoyeur vapeur » ? Essayez, vous verrez : la vapeur à haute pression, rien de tel pour rajeunir en un instant vos tapis de toilettage, venir à bout des recoins les plus inaccessibles de votre baignoire et… redonner aux joints de votre carrelage la couleur qu’ils avaient avant de se trouver désespérément encrassés.

Mais attention, le nettoyage ne sera réellement efficace, que si le surplus d’eau est éliminé avant de s’être évaporé (car la crasse décollée ne s’évaporera pas, elle, et reprendra avec délice, sa place initiale…). Un chiffon de papier pour les recoins difficiles à atteindre, et votre aspirateur à eau partout où les surfaces sont lisses : tapis de toilettages, cloisons et sols.

Autre avantage de la vapeur : elle est un excellent désinfectant ! À partir de 120 °C, elle fait des ravages, à 180 °C, plus rien ne lui résiste !

Oui, mais, l’effet désinfectant de la vapeur n’existe que si… les surfaces ont été préalablement nettoyées, à la vapeur, pourquoi pas !

Donc je me résume : un premier passage vapeur nettoyage, suivi immédiatement d’un passage aspiration – ramassage. Puis un deuxième passage vapeur désinfection, avec réaspiration immédiate.

Bon, je devine que je n’ai pas réellement simplifié votre vie… Est-ce qu’il y aurait plus simple ?

La réponse est oui, et cette fois, c’est promis, je vous la livrerai dans mon prochain billet !

> Lire aussi : Pouvez-vous vous passer de communiquer (dit autrement, de faire de la publicité)

Le saviez-vous ?

En créant gratuitement votre compte, vous pouvez bénéficier d’un accès à notre plate-forme de formation eLearning, où vous trouverez différents outils relatifs à l’entreprenariat dans le secteur des services aux animaux de compagnie : comptes d’exploitation prévisionnels, eBooks, etc.

creer-un-compte_210-50

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>