< Ce billet constitue une suite de : Nettoyer, désinfecter, petits secrets de pro

Résumons : la vapeur est excellente pour nettoyer et désinfecter, mais les deux opérations ne peuvent se conduire que l’une après l’autre. Entre nettoyage et désinfection, il faut au préalable avoir procédé au séchage des surfaces, et le plus simple à cette fin est l’aspirateur à eau. Mais tout cela implique deux appareils (un nettoyeur vapeur et un aspirateur à eau), et… quatre passages !

Avec cet autre petit détail : le temps entre le passage de la vapeur et l’aspiration doit être inférieur à celui de l’évaporation du dépôt humide généré par la vapeur ! Or, ce temps est très court, de l’ordre de quelques instants : le dépôt redevenu solide et sans doute adhérent, tout serait à recommencer !

Pas simple ! À la rigueur, on peut envisager de travailler à deux : avec un peu de méthode et de coordination, celui qui vient de souffler la vapeur est immédiatement remplacé par l’autre équipé d’un aspirateur. Mais si l’on est tout seul ? Ou si l’on veut gagner du temps ?

Il existe une solution : celle du nettoyeur vapeur aspirateur. Un appareil qui permet d’envoyer de la vapeur à haute pression et d’aspirer en même temps !

Mais attention, pour bien travailler, il faut avoir compris, et donc mettre en application les principes exposés dans mes précédents billets.

147575246

Pratiquement, voici comment il faut faire. Tout d’abord, il faut avoir choisi un modèle dont la poignée vous permet d’envoyer ou non de la vapeur. Mettre en route l’aspiration. Faire un mouvement vers l’avant, en envoyant la vapeur à haute pression ; avancer relativement lentement. En bout de course, interrompre le jet de vapeur, et revenir en arrière, en provoquant l’effet de succion de l’aspirateur. En fin de parcours, la surface doit être complètement sèche, et si ce n’est pas le cas, il faut refaire un passage d’aspiration. La phase nettoyage de la tranche ainsi délimitée est terminée. On repart en avant, avec le jet de vapeur, c’est la phase désinfection. Suivie d’un dernier retour aspiration. On passe alors à la portion de surface suivante.

Tout le secret est d’oublier les mouvements rapides de va-et-vient qui sont nécessaires, par exemple avec un balai brosse. Ici, il faut d’abord laisser le temps à la vapeur d’agir, puis à l’aspiration de se faire.

Mais, malgré l’apparence d’une activité plus lente, en réalité, le rendement est excellent, et il est tout simplement impossible d’aller plus vite, et avec moins d’effort, avec quelque autre système que ce soit.

L’inconvénient des appareils était jusqu’à une époque récente leur prix. C’est nettement moins vrai aujourd’hui : pour un peu moins de six cents euros, vous pouvez vous trouver correctement équipés.

Ne prenez pas l’entrée de gamme : pour un usage facile, il faut au minimum disposer d’une possibilité d’émission de vapeur à partir de la poignée. Il existe à ce jour deux produits, l’un allemand, l’autre italien, à des prix comparables. Préférez le second, à l’exception des coloris, le premier n’est que la copie conforme du second ! L’apposition de la marque n’ajoute rien.

Bien sûr, ces appareils sont relativement fragiles et il faut les manier avec ce qu’il faut de douceur : le secret, ne les laisser utiliser que par une seule et toujours la même personne, et choisir cette dernière pour sa capacité à respecter le matériel. Dans ces conditions, l’appareil peut durer des années, sans la moindre défaillance. Alors qu’un usage un peu brutal peut l’abîmer en quelques instants !

Mais dans ces conditions, le travail fastidieux du nettoyage désinfection se trouve grandement facilité et sérieusement raccourci, avec en prime, des locaux et des installations toujours rigoureusement impeccables, non seulement du point de vue de leur présentation, mais aussi sur le plan biologique. L’aspect enfin net des recoins difficiles à atteindre ou la clarté des joints de carrelage en seront la preuve !

> Lire aussi : Pouvez-vous vous passer de communiquer (dit autrement, de faire de la publicité)

Le saviez-vous ?

En créant gratuitement votre compte, vous pouvez bénéficier d’un accès à notre plate-forme de formation eLearning, où vous trouverez différents outils relatifs à l’entreprenariat dans le secteur des services aux animaux de compagnie : comptes d’exploitation prévisionnels, eBooks, etc.

creer-un-compte_210-50

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>