< Cet article est la suite de Pour un toilettage intelligent (page 16)

Nouvelles offres

Bains de boue, aromathérapie, balnéothérapie, oligothérapie, massages sans produits, ou au contraire avec les produits les plus divers… Tous ces services doivent-ils intéresser le toiletteur zoocosmétologue ?

bainbouillonnant

La réponse est oui, oui sans aucun doute, mais avec cependant un certain nombre de réserves.

La première est qu’en aucun cas, le zoocosmétologue ne doit trahir son éthique. Ce qui peut nuire au pelage, bien sûr, jamais il n’y consentira.

C’est le cas des teintures, à titre d’exemple. Apprenons tout d’abord à distinguer coloration et teinture, ce que j’ai longuement expliqué ailleurs : une coloration est un dépôt à la surface du poil, à peu près sans conséquence, et donc, pourquoi pas ? Une teinture, c’est toute autre chose : c’est un produit qu’on introduit, à l’aide d’une réaction chimique, à l’intérieur même de la cuticule. Inacceptable en zoocosmétologie.

Une seconde réserve concerne le sérieux, l’efficacité, l’utilité même de certains « traitements » : disons-le franchement, un nombre assez significatif d’entre eux est tout bonnement… une « fumisterie » à l’intention des naïfs. Il s’agit donc, plus ou moins, d’une forme d’escroquerie envers la clientèle. Rien à voir, on le voir, avec le sérieux de la zoocosmétologie.

Enfin, dernière réserve : ne pas s’illusionner sur les perspectives commerciales d’une telle offre complémentaire. Les Asiatiques, beaucoup plus avancés que nous dans ce domaine ont des catalogues et parfois des locaux destinés au Spa d’une surface égale à celle réservée au toilettage. Mais pas d’illusions, on vous le confiera si vous savez le demander, cette offre est plus un « produit d’appel » qu’un département réellement rémunérateur de l’entreprise, puisque dans le meilleur des cas, il ne passe jamais la barre des 20 % de l’activité globale.

Proposez des massages, ou quelque oligothérapie, cela ne pourra qu’ajouter à votre aura professionnelle, mais restez sagement sans illusion, de telles offres n’ont jamais, et ne feront jamais « vivre » personne ! Ce sont à la rigueur des activités complémentaires, il ne saurait être question d’activité principale.

Pour un toilettage intelligent, par Michel Georgel

< Cet article est la suite de Pour un toilettage intelligent (page 16)

Lire la suite : Pour un toilettage intelligent (page 18 et fin ) >

Le saviez-vous ? Vous pouvez disposer d’un espace personnel sur notre plate-forme eLearning, qui vous permettra d’accéder à plusieurs ressources : cours en accès libreeBooks, version EXCEL des comptes d’exploitation prévisionnels. Cela est gratuit et sans engagement de votre part.

creer-un-compte_210-50

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>