< Cet article est la suite de Pour un toilettage intelligent (page 7) : Les choix du toiletteur

Petit aparté avant de poursuivre

Certains l’auront peut-être remarqué, et auront été surpris que dans mon « auto citation », je parle de caniches… « non toilettés » : me suis-je mal exprimé, avez-vous mal compris ?

– Un caniche non toiletté, comment cela serait-il possible, le pelage atteindrait une longueur insupportable !

C’est en effet ce que tout le monde croit ; une marque d’aliments va jusqu’à proposer un produit spécial pour les caniches, justifié, nous dit-on, par l’énergie nécessaire à cette pousse indéfinie.

Il n’empêche : c’est sans doute un excellent argument du point de vue du marketing, mais c’est parfaitement inexact ; pour être un caniche, ce dernier n’en demeure pas moins chien, et ses poils ne deviennent pas des cheveux, et connaissent par conséquent la même limitation de croissance, dans leur durée comme dans leur longueur, que les poils de tous les autres chiens. Le pelage d’un caniche non toiletté atteint en effet une certaine épaisseur, mais cette épaisseur reste limitée.

À quoi ressemble alors un tel sujet ? Est-ce à moi de le dire, ou à des observateurs impartiaux ? Qu’entendions-nous, quand nous nous promenions avec nos chiens ? Les peluches suscitaient en général la plus grande indifférence, les toilettes « scandinaves », une réprobation plus ou moins affichée. Mais pour ceux qui n’étaient pas toilettés (précisons, régulièrement baignés et toujours parfaitement défrisés, mais non coupés) ? L’émerveillement !

– Mais ce chien est magnifique ! De quelle race est-il ?

Réaction qui ne devrait étonner personne : le goût contemporain, on le sait, c’est toujours plus de naturel, et l’artificiel des coupes traditionnelles fait fuir le plus grand nombre ! Ne cherchez pas ailleurs pourquoi cette merveilleuse race, qui n’était pas seulement en France, il y a seulement trente ans, la plus nombreuse, mais celle qui comptait autant de représentants que… toutes les autres races réunies, est aujourd’hui presque confidentielle.

Voilà qui explique aussi pourquoi l’enthousiasme se dégonflait comme un soufflet, quand nous devions avouer que le bel inconnu n’était qu’un simple caniche… Avis donc aux amateurs, qui seraient tentés de relancer la diffusion de cette race !

Pour un toilettage intelligent, par Michel Georgel

< Cet article est la suite de Pour un toilettage intelligent (page 7)

Prochainement : Pour un toilettage intelligent (page 9) >

Le saviez-vous ? Vous pouvez disposer d’un espace personnel sur notre plate-forme eLearning, qui vous permettra d’accéder à plusieurs ressources : cours en accès libreeBooks, version EXCEL des comptes d’exploitation prévisionnels. Cela est gratuit et sans engagement de votre part.

creer-un-compte_210-50

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>