Bon, vous êtes décidés, prêt à vous lancer dans les services aux animaux de compagnie ! Mais auparavant, vous souhaitez disposer d’un minimum de formation, et vous avez parfaitement raison…

Mais comment choisir ?

Il n’y a pas une réponse à cette question, et ce qui peut convenir aux uns peut n’être pas du tout adapté à d’autres. Je me garderais bien, surtout sans vous connaître, de donner des conseils trop précis. Mais voici cependant quelques indications, modestes, pour vous aider à choisir…

eLearning

Les risques des formations figées

À votre place, j’éviterais ce que j’appelle les formations « figées ». Rappelez-vous, des métiers en constante évolution, des attentes des consommateurs qui changent, de nouveaux équipements, de nouveaux produits, en permanence de nature à bouleverser nos savoir-faire et nos manières de travailler…

Et ce n’est pas tout : les progrès des sciences nous concernent à leur tour, et plus que vous ne l’imaginez ! Par exemple, les dernières découvertes du métier en éthologie, les progrès des neurosciences, la connaissance de la neuro-plasticité cérébrale, celle des « neurones miroirs » ont eu pour conséquence d’avoir en réalité rendu caduques tous les livres et traités d’éducation, en quelques années !

Or savez-vous combien de temps il faut pour mettre au point, même en y travaillant d’arrache-pied, une nouvelle formation sanctionnée par un diplôme officiel ? En moyenne, quatre ans. Et jamais moins de deux. Dans des métiers aussi évolutifs que les nôtres, le constat est fait, le diplôme n’est pas rédigé qu’il est déjà en partie obsolète…

Si vous avez le choix, préférez les formations « modulaires » et des cours évolutifs. Celles qui vous invitent plus à réfléchir, qu’à vous donner des recettes toutes faites, forcément déjà démodées… Votre métier est un métier d’avenir, les formations ont en commun d’enseigner le passé… Il faut en prendre bien sûr, mais avec modération, car il faudra beaucoup en laisser…

Privilégier l’autoformation…

Voilà pourquoi, sans nul doute, la meilleure formation pour vous, sera celle que vous vous donnerez à vous-même : « l’autoformation » !

Les outils Internet qui vous sont proposés aujourd’hui vous permettent de vous former vous même à un prix très compétitifs. Cette façon de faire ne prétend vous imposer aucun savoir : c’est vous qui faites votre « menu », c’est vous qui choisissez de « consommer » ce qui vous paraît le mieux vous convenir !

eLearning2

Quels sont les principaux atouts des outils de formation eLearning ?

  • ils permettent en effet de faciliter l’accès à la formation, en multipliant les temps, les lieux et les modalités de formation.
  • ils impliquent davantage les stagiaires de par la performance des média, la nécessité d’être actif, l’interaction en communauté,
  • ils sont plus personnalisés que tous les autres types de formation : possibilité de définir des cursus individuels, temps spécifique pour la relation stagiaire / conseiller pédagogique, mise en place d’une vraie relation personnelle,
  • ils présentent des atouts indéniables en termes économiques : moins de frais de déplacement, d’hébergement, coûts de formation calculés au plus juste.

Vous pouvez lire ici notre article complet à propos des atouts du eLearning.

Se lancer dans la pratique !

Un conseil essentiel, n’attendez pas éternellement, « jetez-vous à l’eau » le plus vite possible ! Ne croyez surtout pas qu’il faille attendre l’issue définitive d’une formation pour commencer son activité, car dans ce cas, vous ne la commenceriez jamais !

chienVoiture

Comme formateur professionnel depuis des années, je vous dois en effet ce secret… : combien de temps faut-il pour « apprendre » le toilettage ?

Pour tout savoir ? Une vie entière n’y suffira pas ! Si l’étendue de ce qu’il faudrait connaître de la cynophilie correspond à la surface de ma table de toilettage, ce que je sais moi, ne dépasse pas la surface… de mon étui à lunettes… et je ne crois pas être le plus ignorant de la profession…

Voilà qui vous décourage ? Vous auriez tort ! Car ce que je vais vous dire à présent va vous rendre définitivement optimistes : je vous l’affirme, si une vie ne suffit pas pour prétendre tout savoir, en revanche de un à trois mois suivant les cas permettent de faire le tour de… 80 à 85 % de ce qui fait la réalité de l’activité : démêlage, bain, brushing et soins adjacents ! C’est vrai partout dans le monde, et c’est même vrai en France, où je vous l’ai dit, nos salons n’aiment pas les bains…

Pour être complet, il vous faudra encore de trois à six mois pour aborder les 10 ou 15 % suivants. Quant aux derniers 5 %…

Cette répartition, incontestable pour le toilettage, s’étend d’ailleurs à tous nos autres métiers de services.

Alors, à vos chiens, prêts ? Partez ! 

Métiers de services auprès des animaux de compagnie

D’après l’eBook « Métiers de Services aux Animaux de Compagnie« 

Tagged with →  
Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>