Reprendre l’affûtage de ses ciseaux : nous vous avions promis de tout vous dire sur ce sujet : aujourd’hui, nous honorons cette promesse !

Reprendre l’affûtage de ses ciseaux est une opération tellement simple et facile à apprendre, que tout toiletteur doit absolument savoir le faire !

Vous pouvez affûter avec une pierre à diamant, mais aussi une pierre à affûter, une pierre à aiguiser, une pierre à fusil… ce que vous voudrez, tout cela fonctionnera parfaitement !

Sans titre1

NE JAMAIS ESSAYER D’AFFÛTER SUR LE PLAT DE LA BRANCHE : les ciseaux seraient alors définitivement endommagés. Les branches des ciseaux ne doivent en effet jamais être planes, mais présenter au contraire une certaine courbure, pour que seule une partie de la branche fixe entre en contact à un moment donné avec la partie correspondante de la branche mobile ; si tel n’est pas le cas, les ciseaux ne peuvent pas couper.

Sans titre2

On affûte donc seulement les ciseaux sur l’angle biseauté des branches : produire un mouvement régulier, du haut vers le bas de l’outil à affûter, de la vis vers l’extrémité de la branche des ciseaux. L’angle idéal entre la branche et le plan d’affûtage est de l’ordre de 80°, en particulier dans le cas d’une microdenture, (qu’un angle inférieur pourrait détruire), et de toute façon inférieur à 90°. Un, voire deux passages sont généralement suffisants : on peut sentir sur le champ, avec les doigts, le rejet de métal produit. Il faut alors fermer les ciseaux en écartant les branches avec la main libre, puis donner un coup sec des ciseaux : en principe, l’affûtage est repris.

Attention, il faut bien vérifier, avant d’entreprendre un affûtage, si les ciseaux sont pour droitiers ou pour gauchers. La règle est simple : si les ciseaux sont pour droitiers, il faut pour affûter les tenir de la main droite. Et donc de la main gauche, s’ils sont pour gauchers. C’est la manière la plus simple de ne pas se tromper !

Sans titre3

À quelle cadence doit-on renouveler cette opération ? Réponse d’adjudant-chef : aussi souvent que nécessaire ! Chaque fois que vos ciseaux ne vous donnent plus satisfaction. Personnellement, à titre d’exemple, je reprends l’affûtage de mes ciseaux avant toute coupe sur un grand Caniche, et parfois même une ou deux fois, au cours de la coupe : outre que cela me permet de reposer ma main, le temps perdu à reprendre mon affûtage est en réalité du temps gagné à travailler avec des ciseaux coupant en permanence parfaitement bien. C’est-à-dire que l’outil à affûter doit être en permanence à portée de main, par exemple dans notre poche…

L’honnêteté oblige à le confesser : vous trouverez quantités d’affûteurs professionnels ou de marchands de ciseaux pour défendre que tout ce qui précède est du « travail d’amateur » : laissons-les (mé)dire : cela fait trente ans que nous pratiquons ainsi, et nos ciseaux ne s’en sont encore jamais plaint !

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>