Lorsque l’on aborde la question d’installer ou non un système informatique de gestion de salon de toilettage, il y a une question à laquelle tout le monde pense, mais dont personne n’ose jamais parler ! Un vrai sujet tabou, à ce point tabou que la main ne peut s’empêcher de trembler sur le clavier à l’idée de l’aborder ! Mais nous avons pour principe de tout dire et de tout vous dire, alors, une fois de plus, osons !

De quoi s’agit-il ? Vous l’avez deviné : de Monsieur le contrôleur fiscal !

Un système de gestion numérique, c’est par définition, un système totalement transparent ! Les contestations sur la réalité du chiffre d’affaires deviennent très difficilement soutenables.

Or, la vérité, fruit de l’expérience, est qu’il ne s’agit pas là d’un inconvénient, mais bien d’un avantage. Et c’est prendre le problème par le mauvais bout que de le considérer autrement !

Évidemment, le travail du contrôleur peut apparaître beaucoup plus délicat, quand il s’agira d’effectuer le contrôle du chiffre d’affaires à partir de fiches clients aléatoirement remplies, et de pages (souvent) arrachées ou gribouillées de carnets de rendez-vous ! Cela est si vrai, que très rapidement le contrôleur abandonnera ces éléments tangibles, pour se raccrocher à d’autres qui le seront beaucoup moins, tels que la consommation d’eau, de shampooing, ou pire… l’observation de ce qui se passe chez les plus productifs de vos concurrents…

shutterstock_134708813

On se rend compte alors que ce n’est qu’en apparence que le travail de votre contrôleur a été compliqué : dans la réalité des faits, le voilà au contraire très simplifié, et le redressement n’est plus une probabilité, mais presque une certitude… Quant aux arguments que vous pourrez présenter par la suite pour votre défense, ils ne s’imaginent pas bien…

De ce point de vue, un système de gestion informatique, à condition qu’il respecte bien les obligations comptables et réglementaires apparaît pour ce qu’il est réellement : un outil de travail très sécurisant ! En effet, dans une telle hypothèse, la base de discussion ne deviendra jamais les éléments aléatoires évoqués ci-dessus, elle restera l’analyse des enregistrements du système.

Ajoutons que cela est encore plus vrai quand le système informatique est tenu et sauvegardé à l’extérieur de l’entreprise, comme c’est le cas par exemple avec le logiciel Check-in DOG : la manipulation des fichiers dans ces conditions devient très peu crédible !

checkinDogAccueil

Avec un système de gestion de ce genre, à partir du moment où les enregistrements sont faits et contrôlés avec rigueur, leur contestation n’est plus possible !

Nous sommes prêts, bien sûr, à reprendre et prolonger cette discussion, si vous le souhaitez !

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>