Une heureuse pratique tend à se répandre dans beaucoup de pays, il s’agit des “écoles de chiots”.

L’idée est la suivante : le chiot qui a quitté son élevage, et se retrouve ainsi “parachuté” en milieu humain, est privé du contact avec les individus de son espèce, et notamment ceux de son âge.

Or de tels contacts sont absolument nécessaires pour un développement harmonieux du psychisme, comme du sens social. Sans ces contacts, comment espérer que le chiot devenu adulte pourra trouver un comportement “caninement” civilisé envers ses congénères ?

Et cela est encore plus vrai quand les chiots ont quitté l’élevage natal très tôt, par exemple à huit semaines, comme c’est souvent le cas.

Les chiots doivent au contraire rencontrer régulièrement d’autres chiots, pour apprendre à développer des relations intraspécifiques satisfaisantes.

shutterstock_278712506

Les écoles de chiot répondent à cette nécessité. Sous la surveillance d’un professionnel attentif, mais discret, on laisse une équipe de chiots interagir, jouer, se bagarrer (mais pas trop…), se faire des amis, gérer des inimitiés…

Tout éducateur devrait à mon avis s’organiser pour proposer à son entourage une telle activité. C’est d’abord un immense service à rendre aux chiots eux-mêmes, et à leurs propriétaires. C’est une occasion de se faire connaître, et c’est bien entendu une introduction quasiment naturelle vers un programme éducatif…

Il est bon que les chiots apprennent à interagir entre eux, mais il est également souhaitable qu’ils apprennent à se comporter correctement envers des animaux adultes. L’éducateur devrait disposer de chiens personnels aptes à dispenser ce genre « d’enseignement ». Il ne peut s’agir, pour cela, que d’animaux parfaitement équilibrés, aptes à se faire « respecter », sans pour autant représenter un risque quelconque pour les chiots eux-mêmes. Mais contrairement à l’intuition que l’on pourrait avoir à ce sujet, les sujets matures capables de cela sont beaucoup plus nombreux qu’on ne pourrait le croire.

Une école de chiots ? Une activité qui ne peut que donner toutes sortes de satisfaction à l’éducateur ! Et finalement une activité qui ne demande pas d’autre investissement que celle de disposer d’un espace clos, couvert ou non. Pensez-y !

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>