L’éducation positive est à la mode ; auprès des jeunes éducateurs, notamment, elle fait quasiment l’unanimité, avec sa mise en pratique la plus évidente et la plus répandue, la distribution de récompenses alimentaires.

Le plus étonnant est que s’il existe, cependant, une forme de contestation à cette méthode d’éducation, elle ne provient donc en aucune manière des éducateurs eux-mêmes, mais, et c’est là tout le piquant de l’affaire, de… leurs clients !

Des clients, et ils se trouvent beaucoup plus nombreux qu’on ne saurait le croire, qui se trouvent comme révulsés au spectacle lamentable de leurs chiens suspendus comme des affamés à l’attente quasi désespérée de la prochaine gourmandise !

Sans titre1

Des clients qui souhaitent être autre chose pour leur compagnon qu’un garde-manger parcimonieux, pour ne pas dire franchement avare. Des clients que la mendicité qu’on inculque à leur animal met réellement mal à leur aise. Des clients qui devinent que des comportements « achetés » de la sorte n’auront pas d’effet réel et de longue portée sur le comportement global.

Peut-on cependant pratiquer ce qu’il est convenu d’appeler l’éducation positive sans récompense alimentaire ?

La réponse est très claire : c’est oui, 1000 fois oui ! Dans certains cas particuliers, pour faire comprendre et se faire comprendre, la promesse d’un aliment peut être un raccourci quelquefois efficace : c’est ainsi que beaucoup de chiens tombent naturellement en position assise lorsqu’on positionne une récompense au-dessus de leur tête (technique dite de la main levée).

_DSC8640

Mais il y a un océan entre un moyen utilisé de manière accessoire et momentanée, et un usage systématique et répétitif.

Par exemple, la seule vue d’un jouet ou d’une balle permet de motiver la quasi-totalité des chiens. Ou encore l’espoir d’une séquence de jeu, ou seulement celui d’une caresse ou d’un encouragement oral.

Enfin, ne l’oubliez pas, l’idée que les animaux agissent pour la recherche d’un bienfait ou d’une récompense n’est pas exacte, les animaux (comme nous-mêmes d’ailleurs) agissent pour se sentir en harmonie avec un environnement. Dit autrement, et contrairement aux idées reçues, les récompenses ne jouent aucun rôle dans un processus éducatif à terme.

Et tout compte fait, et très objectivement, les récompenses alimentaires ne sont d’aucune nécessité, et le seul bienfait qu’elles apportent concerne exclusivement les circuits de distribution de ces récompenses…

1

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>