Certaines personnes paraissent avoir un contact beaucoup plus facile que d’autres avec les chiens ou les chats, ou d’autres animaux.

Et le naïf de s’imaginer qu’il s’agit de quelque pouvoir secret et mystérieux, peut-être un fluide ou un magnétisme…

Et peut-être certaines des personnes concernées pensent-elles à peu près la même chose à propos d’elle-même.

Pourtant, je vous l’affirme, rien n’est plus faux. Aucun fluide, aucun magnétisme !

En réalité, par réflexe ou par réflexion, ces personnes adoptent tout simplement le bon comportement au bon moment.

Et un peu de réflexion, et quelques connaissances, peuvent permettre à n’importe qui d’avoir une interaction avec n’importe quel animal.

Par exemple, pour un toiletteur, la bonne démarche est celle de l’approche éthologique. Qu’y a-t-il pour un chien ou un chat de plus étranger à son univers qu’un salon de toilettage, par exemple ? Où ces animaux pourraient-ils trouver dans la mémoire de leur espèce quoi que ce soit qui ressemble aux vibrations d’une tondeuse, à l’air d’un séchoir, ou même au contact d’une brosse ou d’un peigne ? Le seul fait d’être porté, et de perdre ainsi le contact volontaire avec le sol, est déjà en soi une situation traumatisante !

L’habileté consiste à rechercher dans l’environnement du salon tout ce qui pourrait être de nature à trouver quelque écho dans la mémoire éthologique de l’espèce.

En effet, de manière paradoxale, le succès se trouve alors garanti.

_DSC8046

Je raconte dans un de mes livres l’émotion que vous éprouveriez si vous vous trouviez soudainement propulsé dans un aéroport, par exemple en Asie, d’un pays dont vous ignorez la langue, et même jusqu’à l’écriture ! Personne à qui demander votre chemin, et des panneaux parfaitement illisibles pour vous ! Si par exemple, vous avez à chercher des directions aussi simples que les toilettes, la panique pourrait bien vous saisir…

Vous entendez parler autour de vous, mais vous ne comprenez personne.

Supposons maintenant que dans un tel décor vous surpreniez une phrase dite dans votre langue. La même phrase dans votre environnement habituel, vous n’y prêteriez pas la moindre attention, en vérité, vous ne l’entendriez même pas. Mais là, vous voilà comme aspiré par cette voix que vous comprenez, il faut absolument que vous en trouviez l’auteur, et quand vous l’aurez découvert, eût-il la mine la plus patibulaire qu’on puisse imaginer, vous allez malgré vous le trouver terriblement sympathique ! Il fera plus que vous rassurer, vous allez tout faire pour vous rapprocher, pour créer le contact…

Et c’est exactement ce qui peut se passer avec un animal dans un salon de toilettage : qu’une personne bien informée et bien formée ait un geste ou un comportement que l’espèce connaît et reconnaît, et le capital confiance se voit aussitôt bien établi, et ne demande en fait qu’à se développer.

_DSC8083

Et ce sont ces gestes et ces comportements qu’une formation de qualité devra prioritairement enseigner.

Tant il est vrai qu’en matière de qualité du contact animal, il entre beaucoup plus de connaissances et de savoir que d’intuition. Voilà aussi pourquoi, sur un tel sujet, les progrès sont en réalité plus ou moins illimités.

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>