Chien soumis ou chien partenaire, comment le professionnel doit-il conseiller le public sur la place à donner au chien dans la famille ?

Le problème

Si vous êtes un professionnel du chien, toiletteur, éducateur, éleveur…, tôt ou tard, vous aurez à répondre à la question suivante : à qui le chien doit-il être soumis dans la famille ?

Pouvons-nous être plusieurs à lui donner des ordres ? Si nous choisissons cette option, le chien ne sera-t-il pas en permanence désorienté ? 

chien et famille

Si vous êtes partisan de la théorie hiérarchique

Vous avez ce que nous appelons une conception hiérarchique de la relation entre l’homme et l’animal (ou même entre les hommes). Dans ce cas vous aurez peut-être tendance à répondre qu’une seule personne doit commander au chien. Par exemple le chef de famille (s’il en existe encore…). Ou l’épouse, à qui reviennent de fait très souvent soins et alimentation, ou qui sait, l’un des enfants, désigné comme étant le « propriétaire » du chien…

Échec de la théorie hiérarchique

Le problème est que cela ne marchera pas : aucune des personnes désignées ci-dessus ne se révélant finalement présente en permanence. Il faudra bien en l’absence du responsable désigné, que l’organisation continue de fonctionner.

Maintenant, vous êtes peut-être convaincus d’un « système hiérarchique » étendu, tel qu’il est exposé dans un grand nombre d’écrits traitant d’éducation.

Deux postulats

Le système hiérarchique étendu repose sur deux postulats.

Premier postulat : le chien est un animal de meute. Une meute étant par définition un système hiérarchique, avec un chef de meute, et des individus qui se classent tous les uns par rapport aux autres, du premier jusqu’au dernier. Dans une meute, il n’y a donc pas d’égaux, et pour chaque paire d’individus il existe toujours un dominant et un dominé.

Second postulat : le chien assimilerait très vite la famille humaine à sa meute. Et dans cette meute famille humaine, il occuperait la dernière place. Et par conséquent, pas de souci, tout le monde à la maison peut lui imposer sa volonté…

chien réprimandé

Deux postulats faux

Deux concepts plus ou moins élaborés par contrat de Lorentz, et déclinés depuis, sans beaucoup de variantes, des milliers de fois…

Le problème est que l’on sait maintenant, comme l’a d’ailleurs brillamment démontré Barry Eaton, que ces deux postulats sont aussi faux l’un que l’autre.

Ce ne sont pas des animaux de meute

Non, ni le chien, ni le loup ne vivent en meute. L’un et l’autre ne vivent qu’en famille, un couple de parents, et les deux ou trois dernières portées.

Pas de hiérarchie dans ces familles, les plus jeunes imposent leurs caprices, les moins jeunes apprennent peu à peu leur futur métier de chasseur…

famille de loups

Non, aucun chien n’est myope au point de confondre un humain avec l’un des siens ! Certes, la vue du chien est différente de la nôtre, mais tout de même pas à ce point !

Chien soumis ou chien partenaire : en revenir aux fondamentaux

Le plus sage est alors d’en revenir aux fondamentaux : l’homme n’a pas apprivoisé le loup, il ne l’a ni soumis ni domestiqué. Mais certains loups ont choisi, librement, de devenir partenaires des sociétés humaines. Et cela a fonctionné parce que chaque partie y a trouvé son avantage.

Si nous oublions le concept hiérarchique et décidons de nous en tenir au concept partenariat, on voit bien qu’on entre dans un monde radicalement différent.

Chien soumis ou chien partenaire ? Soumis, non, partenaire, oui ! 

Le chien de la famille n’a plus à être le soumis de tout ou partie de ses membres. Mais il construit une relation de partenariat avec chacun d’entre eux, pour le meilleur, et sans aucune difficulté.

chien et sa maîtresse

C’est d’ailleurs ce que nous expliquons dans ce billet à l’intention du grand public : « Le chien doit être soumis à son maître, vrai ou faux ? »

Rappel : nous avons déjà évoqué cette question ici.

Notre conviction est faite, une conception moderne de l’éducation renie définitivement la hiérarchie, et privilégie le partenariat.

Nota : Nous développons dans le détail le concept du chien partenaire

Share →

One Response to Chien soumis ou chien partenaire : que faut-il préférer ?

  1. Tatiana dit :

    Très intéressant. Tout à fait d’accord que le chien est un partenaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *